Esprit S.F.

Culture S.F. F. & F. (Science-Fiction, Fantasy & Fantastique)

Dans quel ordre doit-on lire le cycle de « Fondation » ?

arton32Si vous avez déjà lu les œuvres du cycle de Fondation d’Isaac Asimov, l’ordre que je vais conseiller dans cet article n’est pas forcément celui que vous préconiseriez. Certains préféreront peut-être relire le cycle dans l’ordre chronologique des événements qui s’y déroulent.

Je m’adresse ici aux personnes qui n’ont pas encore plongé dans la lecture de ce cycle captivant. L’ordre que je conseille élimine les « spoilers » qui pourront gâcher l’effet de surprise d’un des livres. Il s’agit, en définitive, de l’ordre dans lequel furent écrits les romans.

Pour commencer, rien de tel que le cycle d’origine, les trois romans (en fait un roman-mosaïque et deux romans) qui ont été publiés entre 1951 et 1953 :

  • Fondation
  • Fondation et Empire
  • Seconde Fondation

Dans ces trois romans, on suit la chute de l’Empire galactique et l’évolution sur deux cents ans des deux Fondations – l’une sur la planète Terminus, la deuxième « à l’autre bout de la galaxie ». La fin reste relativement ouverte et on imagine bien l’avènement du Second Empire galactique dans les huit cents ans à venir.

Le cycle est est resté là jusqu’en 1981 où Doubleday, l’éditeur d’Asimov, lui commanda une « suite ». Le premier roman, paru en 1982, se vendit tellement bien que dans la foulée Asimov écrivit une autre suite ainsi que d’autres romans (mais je n’en dirai pas plus pour ne pas déflorer l’intrigue) permettant de regrouper ses trois cycles majeurs en une « histoire du futur » des vingt-cinq mille ans à venir.

Ainsi, une fois dévoré le cycle originel, vous pourrez attaquer sa suite officielle :

  • Fondation foudroyée
  • Terre et Fondation

À partir de là, il semblait manquer quelque chose à Fondation. En effet, lorsque le cycle originel débute, Hari Seldon – le visionnaire qui a prévu la chute de l’Empire et imaginé un plan pour le faire renaître de ses cendres – est un vieillard et sa Psychohistoire est bien rodée, « parfaitement » au point. Seulement, la question que tous les lecteurs se posent est la suivante : « Comment Hari Seldon a-t-il échafaudé cette fameuse Psychohistoire ? »

La réponse vint à partir de 1988 lorsque Asimov publia deux romans se situant chronologiquement avant Fondation et relatant les aventures sur Trantor, la planète-capitale de l’Empire, du jeune mathématicien, aventures qui le mèneront à bâtir sa Psychohistoire :

  • Prélude à Fondation
  • L’aube de Fondation

Ici se termine Fondation telle qu’elle a été imaginé par le Bon Docteur. Cependant, Fondation n’est pas morte. En effet, quelques auteurs de renom ont choisi d’étoffer l’œuvre du maître en écrivant à leur tour des romans placés dans le même univers :

puis

  • Psychohistoire en péril, de Donald Kingsbury

ainsi qu’une série de nouvelles écrites par différents auteurs et regroupées dans un recueil :

  • Les fils de Fondation

Et si vous n’êtes toujours pas rassasié, je ne peux que vous conseiller de vous attaquer avec ardeur au cycle des Robots, une des pierres d’achoppement de l’œuvre du Bon Docteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Esprit S.F. © 2006 | Contact | Mentions légales Frontier Theme