Esprit S.F.

Culture S.F. F. & F. (Science-Fiction, Fantasy & Fantastique)

Face aux feux du soleil – Isaac Asimov

asimov_jl0468The Naked Sun
© 1957 – Isaac Asimov

L’histoire

Après ses exploits sur la Terre[1]Voir Les Cavernes d’acier., revoilà notre détective préféré sur Solaria, une planète spatienne où la phobie de l’autre atteint son paroxysme : les individus ne se rencontrent que par holo-vidéo, les relations maritales ne s’effectuant que très rarement dans un sentiment de dégoût réciproque. Une planète où la densité de robots est la plus élevée de la galaxie.

C’est dans cette société incompréhensible que l’inspecteur Baley doit résoudre un meurtre qui ne peut pas avoir été commis, les Solariens ne pouvant même pas imaginer se retrouver en présence d’une autre personne.

Le seul suspect possible est la femme du défunt, Gladia Delmarre, qui ne peut pas non plus avoir commis le meurtre. En plus de cela, un robot a été retrouvé sur les lieux du crime, indice inquiétant dans une société qui en est entièrement dépendante.

Il va falloir à l’inspecteur Baley tout son génie pour démêler cette inextricable affaire et surtout pour ne pas craquer devant l’immensité des espaces qu’il a devant lui et pour faire face aux feux du soleil.

Mon avis

D’un roman au suivant, on passe d’un extrême à l’autre. Dans Les Cavernes d’acier, on évolue dans une société surpeuplée, où l’intimité est réduite à sa plus simple expression et où les robots ont été bannis des villes. Dans Face aux feux du soleil, le monde est largement sous-peuplé[2]Vingt milles habitants sur toute la planète. et les individus sont complètement dépendants des robots, avec ses milliers d’unités par habitant. Dépaysement total pour Elijah Baley.

De plus, notre inspecteur va se retrouver face à ses pires craintes, ses pires phobies, et lui qui ne peut supporter la vue du grand Extérieur va être obligé de s’y rendre fréquemment pour mener son enquête. D’ailleurs, les phobies sont au centre de ce récit, car les Solariens ne sont pas en reste, eux qui sont anthropophobes, incapables de se trouver en présence d’un autre individu sans ressentir une peur panique. Et pour mener son enquête, Baley va devoir apprendre à interroger ses suspect par holo-vision, sans contact physique, et cette peur de l’autre va être au cœur du dénouement de l’intrigue. Mais je ne vous en dirai pas plus…

Heureusement pour Lije, il y a toujours avec lui le robot humaniforme R. Daneel Olivaw qui va le soutenir dans sa tâche. Personnage central du cycle des Robots, Daneel est identique à lui-même, logique, purement rationnel, intègre et toujours prompt à rendre service, au-delà de ce que lui impose les Trois Lois. Et dans cet opus, les relations évoluent entre le robot et l’inspecteur. Méfiant dans Les Cavernes, ce dernier apprend à faire confiance à son compagnon et à le traiter en ami, relation qui se développera dans ce sens dans le roman suivant, Les Robots de l’aube. Je dois dire que j’aime particulièrement ce personnage et il fait partie de mes préférés dans la littérature de S.F.

Autre personnage important dans ce roman, Gladia Delmarre va faire naître chez l’inspecteur des sentiments très profonds qui seront capitaux d’une part pour la résolution de l’énigme et d’autre part pour les romans suivants, Les Robots de l’aube et l’excellent Les Robots et l’Empire.

Alors, bien que les ressorts de l’histoire soient un peu toujours les mêmes, Isaac Asimov nous a encore concocté une excellente enquête policière sur fond de critique sociale que je vous conseille ardemment.

Adaptation

À noter que ce roman a été adapté à la télévision en 1969 en tant qu’épisode de la série anthologique britannique Out of the Unknown.

Références   [ + ]

1. Voir Les Cavernes d’acier.
2. Vingt milles habitants sur toute la planète.
Updated: 24 avril 2020 — 10 h 03 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Esprit S.F. © 2006 | Contact | Mentions légales Frontier Theme