Esprit S.F.

Culture S.F. F. & F. (Science-Fiction, Fantasy & Fantastique)

Arthur C. Clarke

auteurs_ClarkeNaissance : 16 décembre 1917 à Minhead, Somerset (U.K.)
Décès : 19 mars 2008 à Colombo (Sri Lanka)

Sir Arthur Charles Clarke est un auteur britannique de S.F. mondialement reconnu et un des pionniers des satellites.

Ce qui caractérise le plus l’œuvre littéraire de Clarke est son soucis de coller au mieux avec les réalités scientifiques de l’époque où il écrit ses récits. Cela fait de lui un des maîtres de la hard science.

Mais la dimension épique et romanesque n’est pas absente de ses histoires, loin de là, et Clarke a toujours su marier avec talent le côté poétique et le côté technique. Ainsi, ses œuvres sont reconnaissables entre toutes, nous faisant vibrer d’émotions tout en nous attachant fermement dans le réel.

Sa carrière d’écrivain débute pendant la Seconde Guerre mondiale pendant laquelle il était officier de la R.A.F. spécialiste des radars, qui a collaboré à l’élaboration du système de détection de l’armée britannique. C’est pendant cette période qu’il remportera un prix littéraire organisé par la R.A.F. Mais c’est en 1946 qu’il publiera sa première nouvelle professionnelle, Loophole qui paraîtra dans le numéro d’avril de la revue Astounding Science Fiction.

La Guerre, mis à part qu’elle lui a permis de faire ses premières armes en littérature, ont interrompu les études d’un personnage brillant. Ainsi, malgré son intellect, c’est seulement juste après la Guerre qu’il décrochera un diplôme de licence de physique et mathématique au King’s College de Londres.

Pionnier de l’astronautique, son œuvre majeure dans le domaine scientifique reste le concept de satellite géostationnaire, relais idéal pour les télécommunications, développé dans l’article Extra-Terrestrial Relays, publié en 1945 — alors que le premier satellite, Spoutnik, ne sera lancé que douze ans plus tard.

A partir de 1950, il se consacre à la littérature avec beaucoup de réussite, avec notamment la série Rama et, bien sûr, celle des Odyssées qui feront de lui un écrivain mondialement célèbre. Son œuvre est d’ailleurs pléthorique et il excelle dans la nouvelle (dont beaucoup seront repris par d’autres auteurs ou adaptées en romans).

En 1954, il rencontre deux amours : Elizabeth, qui allait devenir sa femme, et Ceylan (aujourd’hui Sri Lanka), une île de l’océan indien sous protectorat britannique (à l’époque) où il emménagera définitivement en 1956.

Il mènera alors une double carrière d’écrivain et de conférencier de part le monde.

En 1973, il formulera ce qu’on appellera les « Trois lois de Clarke » :

  • « Quand un savant distingué mais vieillissant estime que quelque chose est possible, il a presque certainement raison, mais lorsqu’il déclare que quelque chose est impossible, il a très probablement tort. »
  • « La seule façon de découvrir les limites du possible, c’est de s’aventurer un peu au-delà, dans l’impossible. »
  • « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. »

Depuis 1989, époque à laquelle on lui a diagnostiqué une affection neurologique (le syndrome post-polyo), il se déplaçait presque exclusivement en fauteuil roulant.

Il s’est éteint le 19 mars 2008.

On a tendance à nous confondre parce que nous sommes tous deux des auteurs de textes cérébraux où les concepts scientifiques comptent plus que l’action proprement dite.

Isaac Asimov

Ce que j’en pense

Pour ma part, Arthur C. Clarke fait partie de ces écrivains chers à mon cœur, que je relis toujours avec plaisir, même si, sur la fin de sa carrière, ses productions ont baissé en qualité et ont laissé plus de place à la collaboration avec d’autres écrivains (Paul Preuss, Gentry Lee, Stephen Baxter…)

M’enfin, il nous a donné tant de chefs-d’œuvre (des livres mais également beaucoup de nouvelles) qu’il reste un de mes auteurs préférés.

Bibliographie

La trilogie de l’espace :

  • Prélude à l’espace (Prelude to space, 1951)
  • Les sables de Mars (The sands of Mars, 1951)
  • Iles de l’espace (Islands in the sky, 1952)

La série des Odyssées

  • 2001 l’odyssée de l’espace (2001 : a space odyssey, 1968)
  • 2010 odyssée deux (2010 : odyssey two, 1982)
  • 2061 odyssée trois (2061 : odyssey three, 1987)
  • 3001 l’odyssée finale (3001 : the final odyssey, 1997)

La série Rama

  • Rendez-vous avec Rama (Rendez-vous with Rama, 1973)
  • Rama II (Rama II, 1989) avec Gentry Lee
  • Les jardins de Rama (The garden of Rama, 1991) avec Gentry Lee
  • Rama révélé (Rama revealed, 1993) avec Gentry Lee

La série Base Vénus (écrite par Paul Preuss, d’après certaines nouvelles de Clarke)

  • Point de rupture (Breaking strain, 1987)
  • Maelström (Maelstrom, 1988)
  • Cache-cache (Hide and seek, 1989)
  • Méduse (The Medusa encounter, 1990)
  • La lune de diamant (The diamond moon, 1990)
  • Les lumineux (The shining ones, 1991)

La série L’odyssée du temps (avec Stephen Baxter)

  • L’œil du temps (Time’s eye, 2003)
  • Tempête solaire (Sunstorm, 2005)
  • Les premiers-nés (Firstborn, 2007)

Autres romans (dans l’ordre chronologique)

  • Les enfants d’Icare (Childhood’s end, 1954)
  • Lumière cendrée (Earthlight, 1955)
  • Les prairies bleues (The deep range, 1957)
  • La cité et les astres (The city and the stars, 1960)
  • Les gouffres de la Lune (ou Les naufragés de la lune) (A fall of moondust, 1961)
  • L’île des dauphins (Dolphin island, 1963)
  • Terre planète impériale (Imperial Earth, 1975)
  • Les fontaines du paradis (The fountains of paradise, 1979)
  • Chants de la terre lointaine (The song of distant earth, 1986)
  • La Terre est un berceau (Cradle, 1988) avec Gentry Lee
  • Le fantôme venu des profondeurs (The ghost from the grant banks, 1990)
  • Le marteau de Dieu (The hammer of God, 1993)
  • 10 sur l’échelle de Richter (Richter 10, 1996)
  • Lumière des jours enfuis (The light of other days, 2000) avec Stephen Baxter

Recueils de nouvelles (dans l’ordre chronologique)

  • Demain moisson d’étoiles (Reach for tomorrow, 1956)
  • L’étoile (1958)
  • Le vent venu du soleil (1972)
  • Avant l’éden (The nine billion names of God, 1974)

Anthologies

  • Le livre d’or de Arthur C. Clarke (collection Le livre d’or de la S.F., 1981)
  • Et la lumière tue (collection Le grand temple de la S.F., 1981)
  • 2001-3001 : Les odyssées de l’espace (Omnibus, 2001)
Updated: 7 avril 2016 — 3 h 33 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Esprit S.F. © 2006 | Contact | Mentions légales Frontier Theme