Esprit S.F.

Culture S.F. F. & F. (Science-Fiction, Fantasy & Fantastique)

Les Yeux ne servent pas qu’à voir (Nouvelle)

Eyes do more than see
© 1965 – Isaac Asimov

Dans ce (très très) lointain futur, les Hommes ne sont plus des humains. Ils n’ont plus de forme corporelle et vivent à l’état de pure énergie. Ils sont omniscients. Ils sont omnipotents. Ils sont des Dieux voguant parmi les étoiles.

Mais ils s’ennuient ferme, blasés d’avoir tout vu, tout fait, tout tenté.

Tout ? Peut-être pas. Car il y en a un parmi eux qui ne se résigne pas à l’ennui éternel et projette de se souvenir ce qu’a été « être un humain ». Il va modeler la matière qui constitue les galaxies pour essayer de retrouver leur antique forme qu’ils ont tous oubliée.

Mais attention. Faire resurgir la forme passée peut également faire resurgir… la nostalgie et un sentiment de perte immense.

Une nouvelle atypique dans l’œuvre d’Asimov car centrée sur les sentiments (tout comme Le petit garçon très laid par exemple), lui qui nous a plutôt habitué à la réflexion cartésienne. Et c’est une réussite ! bien que pas aussi attendrissante et poignante que cette dernière.

Asimov nous explique donc que omnipotence et immortalité ne signifie pas forcément « bonheur assuré ».

Notes

Nouvelle lue dans les recueils :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Esprit S.F. © 2006 | Contact | Mentions légales Frontier Theme