Esprit S.F.

Culture S.F. F. & F. (Science-Fiction, Fantasy & Fantastique)

Aiôn (B.D.)

Aiôn
© 2019 – Ludovic Rio

Status : One Shot

Découverte par hasard dans un encart publicitaire de la série Olympus Mons, Aiôn est un one shot sympathique de 122 planches sur les voyages temporels, d’un auteur qui m’était totalement inconnu.

L’histoire

Alors qu’elle voyage déjà depuis plusieurs années à bord de son astronef, Lexi Néel est sortie de son sommeil cryogénique par un appel de détresse émis il y a 16 ans depuis la planète Aiôn, dans le secteur d’Alpha du Centaure.

Rendue sur place pour secourir d’éventuels rescapés, Néel est entrainée malgré elle dans une expérience sur les voyages temporels qui l’emmènera douze ans en arrière à la rencontre du professeur Eliot Lorentz, unique résident de cette planète aux propriétés étranges…

Mon avis

Autant vous le dire tout de suite, je suis plutôt mitigé concernant cette B.D. Certains points m’ont beaucoup plu, comme l’usage des voyages dans le temps, et d’autres m’ont laissé sur ma faim.

Commençons par, quasiment, le plus important à mes yeux dans une B.D., à savoir le dessin. Je n’ai pas entièrement été convaincu par le graphisme qui est très simple. Je n’ai rien de particulier contre les dessins simplistes (voir par exemple Matière fantôme), mais dans ce cas j’aurais aimé plus de détail, notamment sur la végétation de la planète/lune. Cependant, cette simplicité permet de s’immerger complètement dans le récit et c’était peut-être l’objectif de l’auteur. Ce n’est donc pas réellement un point (trop) négatif.

Point très positif quant à lui, le scénario qui aborde plusieurs thématiques intéressantes.

Le thème principal de ce récit est le voyage dans le temps, et plus exactement la notion de boucle temporelle qui est admirablement employée. Pour faire court, une boucle temporelle est une portion de temporalité que l’on revit inexorablement et dont il est difficile, voire impossible pour certaine œuvre, de sortir. Ainsi, un des protagonistes a trouvé le moyen de revivre les mêmes années inlassablement pour une raison qui lui est propre (difficile de ne pas trop en dire pour ne pas trop spoiler). Sachez donc que cet aspect du récit est très bien ficelé, même si le traitement est finalement assez classique, et ainsi le personnage principal cherche, à partir d’un certain moment, à sortir de cette boucle à l’instar de Bill Murray dans Un jour sans fin.

Autant vous dire que je suis fan de tout ce qui touche aux voyages dans le temps et ce bouquin m’a donné entière satisfaction de ce point de vue-là.

Autre thème abordé, l’éthique scientifique. En effet, un des protagoniste, afin de parfaire ses recherches, n’hésite pas à embringuer d’autres personnes, y compris lui-même, dans ses expériences. Moralement et éthiquement discutable. D’autant que les conséquences sur les vies impliquées sont nombreuses et plus ou moins conséquentes.

Autres personnages qui peuvent paraître insignifiants au début mais qui prennent toute leur importance au fur et à mesure du déroulement du récit, les êtres synthétiques, sortes d’esclaves de la nouvelle génération, sont très intéressants. Je regrette qu’ils n’aient pas été plus employés et exploités car ils apportent un réel plus à l’histoire et l’un d’eux, notamment, aura une grande influence sur le dénouement. De plus, son comportement face aux humains peut paraître un peu étrange au début mais est parfaitement expliqué et très logique. D’ailleurs, on peut noter une petite référence bienvenue et un peu jouissive aux Lois de la robotique d’Isaac Asimov 🙂

Ainsi, même si cette B.D. possède quelques défauts, voilà une histoire bien ficelée – qui finit un peu vite à mon goût – que je vous recommande ardemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Esprit S.F. © 2006 | Contact | Mentions légales Frontier Theme